Une ecole de commerce est-elle vraiment accessible aux BAC littéraires ?

une-ecole-de-commerce-est-elle-vraiment-accessible-aux-bac-litteraires.jpg

L’ecole de commerce est accessible dès le bac ; et bien qu’ils ne représentent que 3% des étudiants admis, les bacheliers littéraires peuvent bien intégrer cette école. Toutefois, une école de commerce n’est pas une mince affaire pour les étudiants issus d’une série littéraire, ils devront travailler rudement, et devront atteindre au plus vite le niveau en comptabilité et en économie.

la-litterature.jpg

Car, certes, les connaissances et la maitrise des matières littéraires comme la littérature, la philosophie et les langues sont un grand atout pour une école de commerce, la finance, le marketing sont les principales matières.

Quelles sont les filières au lycée prédestinées à entrer en ecole de commerce ?

Théoriquement, toutes les filières permettent d’accéder aux concours école de commerce après le bac. Cependant, les filières de la voie générale sont incontestablement prédestinées à entrer en ecole de commerce, plutôt que les filières technologiques sauf avec des résultats excellents. En effet, en général, ces formations sont majoritairement destinées aux étudiants issus d’un bac ES, pour leur assimilation rapide des notions économiques. Puis le bac S, avec une bonne culture économique et générale, pour leur logique et leur rigueur. Le bac L pourrait être avantageux par sa capacité d’analyse.

Quelles compétences faut-il en définitive ?

Pour pouvoir entrer en école de commerce immédiatement après le bac, qu’importe la filière au lycée, certaines compétences sont utiles afin de mener à terme ses études, ou même de passer les concours d’admissions.

D’abord, il est important de soigner son expression écrite et d’avoir un esprit d’analyse, les mathématiques ne sont pas à négliger. Ensuite, avoir une bonne culture générale. Puis, il est essentiel d’avoir un très bon niveau d’anglais, de préférence un niveau au dessus de celui qu’on avait en terminale. Et enfin, l’expression orale, une bonne présentation, et sa capacité à « se vendre » sont aussi nécessaires.